VUES DU PORT EN BLEU
Série de « sténopés préparés », présentés avec le film « Au service des nuages », dans le cadre de l’exposition IMPRESSSION(S), SOLEIL… Au MUMA, musée d’art moderne André Malraux du Havre, du 10 septembre au 08 octobre 2017.

 

Parce que la fuite du temps est irrémédiable et que la photographie est une capture illusoire de l’instant, j’ai choisi ici de représenter des vues du Havre qui nous parlent d’une autre histoire. A partir du sténopé (sorte de boite photographique archaïque), j’ai travaillé sur le temps de pose pour évoquer la contemplation, la nostalgie et se rapprocher le plus possible de la peinture. Le papier est arrangé avant la prise, l’image est modifiée ensuite, bleutée et mélangée numériquement avec d’autres vues, pour que chacune devienne une vision subjective, un paysage réinventé, un temps suspendu.

 

Présentation de l’exposition Impression(s), soleil… : « En 1872, Claude Monet peignait, depuis le Grand quai, cette vue du port du Havre au soleil levant, qui allait donner son nom à l’impressionnisme. Pendant quatre semaines, du 10 septembre au 8 octobre 2017, le chef-d’œuvre absolu du maître revient dans la ville qui l’a vu naître. Aux côtés d’Impression, soleil levant et de plusieurs autres toiles de Monet, le MuMa réunit une trentaine d’œuvres de William Turner, Gustave Le Gray, Eugène Boudin, Félix Vallotton et Raoul Dufy, qui tous, ont travaillé au Havre et se sont intéressés à la manière dont ils pouvaient, avec leurs propres moyens picturaux, traduire la fugacité d’un instant, fixer sur la toile la beauté éphémère d’un ciel, des mouvements de la mer, ou de la course du soleil. (…) Aujourd’hui encore, Le Havre, continue d’être un territoire d’expérimentations artistiques, comme le rappelle le film «  Au service des nuages » présenté au sein de l’exposition et réalisé par la vidéaste Sylvestre Meinzer ».