Léandre et Odette

Léandre, d’Odette : « Elle parle mieux patois maintenant qu’avant… Non, mais c’est vrai… Maintenant qu’elle est… Qu’elle est mieux dans son enfance. Et puis, elle dit à l’envers. Si elle veut parler de moi par exemple elle dit « eh ben ton mari ».
Extrait de « L’œil du poisson ».
Echange artistique franco-cubain : Centro de Desarollo por los Artes Visuales, Fondation Ludwig (La Havane), Ecole des Beaux-Arts, Galerie Bernard Jordan.