LILITH

S_Meinzer_Lilithw

LILITH

La lune m’est apparue sous la forme d’une vanité, grâce à « Lilith », la déesse de l’ombre, par la superposition de différentes faces d’un crane (trouvé en Grèce).
La lune ne symbolise-t-elle pas le temps qui passe, dont elle est la mesure, par ses phases successives et régulières ? Pendant trois nuits, chaque mois lunaire, elle est comme morte, elle a disparu. Puis elle reparaît et grandit en éclat.
Femme répudiée, rebelle et cruelle, Lilith est le serpent qui provoque Eve, qui soulève Caen contre Abel, qui mange les enfants, mais c’est aussi la première femme, l’égale de l’homme, celle qui refuse de se soumettre à la Loi…  En astrologie, Lilith représente la face cachée de la lune, la partie sombre qu’on ne voit jamais.
Regardez bien la lune : quand elle n’est pas éblouie par le soleil, vous trouverez « Lilith » !

Exposée entre 2019 et 2021 (Grand Palais à Paris, LAAC Lieu d’Art et Action Contemporaine à Dunkerque, Galerie des Bains Douches à Marseille).