Les voies jaunes


SaNoSi productions
Revêtus d’un gilet jaune, des femmes et des hommes se sont rassemblés pour exprimer leur colère et leur détermination à changer de monde. Sur une ligne qui va du Havre à Marseille, derrière l’image tranquille des paysages, d’une nature sereine et des scènes de la vie ordinaire, des voix d’anonymes apparaissent et se répondent.

Ils ont sorti leur gilet phosphorescent, quitté leurs campagnes, petites villes, zones périurbaines et périphériques, pour rejoindre les ronds-points et les grands centres urbains, pour qu’on les voie, eux, les invisibles et pour qu’on les entende, eux, les inaudibles…

Mais a-t-on bien voulu regarder et écouter ces lieux qu’ils habitent au quotidien, qu’ils voient de leur fenêtre, qu’ils traversent en allant conduire leurs enfants à l’école ? Et peut-on chercher ailleurs que dans les manifestations et les actions – dont on a vu l’ampleur – le timbre de leur voix, la forme de leurs désirs, la couleur de leurs rêves ?

Dans une traversée en diagonale de la France, bordée par deux grands ports ouverts sur le monde, et en passant par la Normandie, la région Centre, l’Auvergne et la Provence, le film cherche à sortir de l’ombre ces lieux et ces voix qui nous racontent un soulèvement unique dans l’histoire. Au plus près de cette mobilisation extraordinaire, et dans les lieux les plus ordinaires où le trouble est apparu, la caméra agit comme une caisse de résonance.

Le film « Les voies jaunes » est présenté le 17/03/2022 au festival du Cinéma du Réel. La projection sera suivie d’une discussion avec la salle, avec Bernard Nicolas, l’un des protagonistes du film, et Michèle Riot-Sarcey, historienne et spécialiste de l’utopie.